Chaos. par Lukas Zpira (français)

Le chaos est peut-être né dans un ciel trop vide au-dessus du mur des lamentations,
A moins que ce ne soit sur une muraille a Berlin en Chine ou ailleurs
Il vit en haut d’un mirador
Dans les murs froids d’une prisonDans un couloir de la mort.
Le chaos c’est l’homme qui ne peut se passer d’un Dieu pour le guider,
C’est le foie de Promethée
Nul doute que le chaos vit tapit dans le cœur des hommes…
Capable de changer leurs enfants en esclaves
Ou en guerriers,
Leurs femmes en putains
Ou en boucliers
Il est le sang qui scelle les pierres des cathédrales
Celui qui coula du haut des pyramides.
Le chaos, c’est une balle perdue à Sarajevo
Que l’on retrouve dans une tête en Afrique,
Un mec oublié à Guantanamo
Une mome qu’on baise pour du fric.
Le chaos c’est l’état qui s’approprie nos corps,
C est l’incertitude des pouvoirs,
Ce n’est ni le mal ni le bien
Car le monde n’est pas binaire,
Il n’est ni un début, ni même une fin…
C’est un trou noir
Que l’on ne peut observer que si l’on n’est pas complice,
Ce qui par essence fait de nous des terroristes
Le chaos est un vide quantique dont les pirates sont les particules virtuelles,
C’est la Materia Prima
Le champ des possibles.
Le chaos naît dans les interstices d’un monde sous contrôle…
C’est l’ordre qui crée le chaos.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: